Pokémon GO : Najat Vallaud-Belkacem demande à Niantic de supprimer les spawns dans les écoles

La ministre de l’Éducation Najat Vallaud-Belkacem a fait avoir qu’elle a envoyé une demande auprès de la société Niantic visant à supprimer l’intégralité des pops de Pokémons rares dans et aux abords des établissements scolaires (notamment au niveau des maternelles, primaires, collèges et lycées). Si les motivations de la ministre sont multiples, c’est surtout pour la sécurité qu’elle effectue cette demande.

Si le nombre de joueurs est en perte de vitesse comparé à l’engouement des premières semaines du mois de juillet, des millions de joueurs français sont toujours connectés quotidiennement au jeu le plus joué de l’histoire du jeu mobile, Pokémon GO. Voyant la rentrée se rapprocher à grands pas et le nombre de dresseurs mineurs être très fortement représentés, la ministre de l’Éducation a donc décidé de faire appel à la firme Niantic pour retirer les éventuels lieux d’apparition de Pokémon rare dans les établissements scolaires.

Najat Vallaud Belkacem, discours de rentrée 2016

Niantic devrait répondre favorablement à la demande de la ministre !

Entre Pokéstop et lieux de spawns de Pokémons, il est vrai que les alentours des écoles regorgent bien souvent d’atouts pour les dresseurs de tous poils. D’autant plus dans les campagnes lorsque les endroits d’apparition des petites bêtes virtuelles se fait rares.

Un peu à la manière de l’Ossuaire de Douaumont, Niantic a fait savoir qu’il devrait accepter cette demande de la part de Najat Vallaud-Belkacem, à savoir retirer l’ensemble des spawns de Pokémons dans les jours à venir pour les établissements scolaires français.

Au-delà de la question de la sécurité, beaucoup de parents d’élèves s’inquiètent également de l’aspect un peu trop intrusif du jeu Pokémon GO dans la vie de leurs marmots, pouvant à terme nuire à leurs bons résultats sur l’année scolaire à venir.

Encore une fois, les différentes relances de la part des personnalités politiques liées au jeu Pokémon GO montre bien que l’engouement créé par Niantic autour de son titre phare n’est pas anodin et qu’il entre plus qu’il  n’y faudrait (peut-être) dans la vie réelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *